Close

#6LePointSur : La refonte du système de santé : les annonces de Mme la Ministre des Solidarités et de la Santé, Mme Agnès Buzyn, et du Premier Ministre, M. Edouard Philippe

(annonces lors de leur visite à l’hôpital Simone Veil à Eaubonne)

La stratégie de transformation du système de santé doit viser l’amélioration des sujets suivants :

  • l’accès aux soins,
  • la prévention,
  • la qualité des soins,
  • la régulation des dépenses de l’assurance maladie,
  • l’articulation ville-hôpital-medico-social,
  • la transformation de l’hôpital,
  • et la modernisation de la médecine de ville.

Les deux ministres ont également annoncé les 5 chantiers prioritaires à mener d’ici mai 2018 :

  1. Qualité et pertinence,
  2. Financement et rémunération,
  3. Numérique en santé,
  4. Ressources humaines,
  5. L’organisation territoriale.

Enfin, ils prévoient, comme ce fut le cas pour la stratégie nationale de santé, une concertation en ligne pour permettre aux usagers de s’exprimer.

A nos yeux, deux sujets peuvent être les promoteurs et les porteurs des autres chantiers : la Qualité et la Pertinence des actes, ainsi que l’organisation territoriale de l’offre de soins.
Pour prendre en compte la pertinence des actes et inventer un nouveau modèle de financement valorisant la qualité des soins, il sera nécessaire de qualifier les bonnes pratiques et de développer des indicateurs pour les quantifier.

Pour cela, la HAS doit proposer des indicateurs de qualité des parcours qui portent sur les dix pathologies les plus fréquentes, indicateurs qui seront systématisés dès 2019.
Il en est de même pour la pertinence des soins, qui fera l’objet d’un travail en concertation entre la Haute autorité de santé et l’assurance maladie, les conseils nationaux professionnels des différentes spécialités et le collège de médecine générale d’ici l’été 2018.

Pour LBDA, il conviendrait également de prendre en compte le travail des professionnels de terrain, réalisé à l’occasion de leurs démarches EPP (évaluation des pratiques professionnels) lors des itérations V2010 et V2014 de certification des établissements de santé menée par la même HAS.
Ce travail a d’ores et déjà permis dans certains établissements d’apporter le juste soin aux patients sans en réduire la qualité et la sécurité.
C’est pour cela également que nous soutenons les innovations des établissements au travers des 8es rencontres au cœur du parcours de soins qui auront lieu le 15 juin prochain.

Concernant l’organisation territoriale de l’offre de soins, il y a d’ores déjà eu une réforme qui a permis de mettre en place les Groupements hospitaliers de territoire. La mise en œuvre de cette réforme n’est pas encore arrivée à son terme.
Tout cela ne peut que renforcer l’organisation de la concertation avec l’ensemble des acteurs afin de poursuivre la réflexion sur l’articulation ville- hôpital mais également de mener la réflexion sur la gradation des soins.
Ce dernier sujet entrainera nécessairement des restructurations profondes de la carte hospitalière, avec parfois des fermetures de services mais également aussi l’ouverture de nouveaux services.
L’offre de soins et son accessibilité doivent se dessiner en fonction des besoins et du territoire sur lesquels ils agissent.

Mais, dans tous les cas, la qualité et la sécurité des soins devront être la colonne vertébrale de ces réformes à venir.

Lien : http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_de_presse_strattransformationsystemesante_13022018.pdf

AM_LBDA